samedi 5 décembre 2015

5 décembre 2015, Aubervilliers, climat, Tuvalu !

Le Grand Bouillon accueille une présentation de Tuvalu par les associations Haute Qualité Artistique et Culturelle (HQAC) et Alofa Tuvalu: Tuvalu le nouveau lieu d'Aubervilliers, le petit jardin et la scène qui seront bientôt accessibles pendant les marchés qui auront lieu sur la nouvelle place pendant les travaux du métro, et, Tuvalu, l'archipel de Polynésie menacé de disparition en raison de la montée des eaux.
Juste avant avait lieu une promenade dans Aubervilliers sur le lien entre la ville et le monde, entre Data centers et entrepôts de marchandises allant vers Paris arrivant surtout de Chine, entre palettes et ailantes, l'arbre cultivé en Chine caractéristique des friches et chantiers, qui traverse la scène du Tuvalu.
L'association franco-tivaluenne Alofa Tuvalu créée en 2005 travaille à la sauvegarde de Tuvalu, surtout par un travail de communication, et participe donc à la lutte contre le réchauffement climatique. Les images de l'archipel me font une bonne introduction au week-end sur le climat, puisque je dois ensuite me rendre au Bourget.
Je ne pars pas sans m'être inquiété de l'avenir de Tuvalu d'Aubervilliers. En plus de l'accès prochain lors de l'ouverture de la zone pour la marché - il y aussi des panneaux d'affichage -, le lieu devrait prendre vie autour des événements de musique, théâtre, que les motivé-e-s du coin organiseront. Cela sera sans doute un peu lent, parce qu'il y a déjà beaucoup d'activités dans des lieux existants et que la ville n'est pas encore si vivante que cela. La créativité dépend de la liberté et la liberté s’accommode mal avec les grilles, qui sont pourtant nécessaires. Que deviendra le Tuvalu d'Aubervilliers... mystère ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire