mercredi 25 mai 2016

24 mai 2016, Paris, EHESS, conférence sur le vote en Afrique

Invité par le laboratoire Tepsis, à la conférence 'Le vote en Afrique : Continuités et ruptures au miroir du multipartisme', je suis venu présenté mes recherches de journaliste-indépendant et ma dernière étude 'Après 26 ans de démocratisation, dictature et démocratie bientôt à l’équilibre en Afrique'.
La conférence a été organisée par Carla Bertin et Emmanuelle Kadya Tall. Le modérateur est Oumarou Barry. Le directeur de recherche à l’EHESS, Remy Bazenguissa-Ganga est intervenu  sur les guerres électorales et la dernière élection au congo-Brazzaville. L’exposé de Jean-Nicolas Bach, du LAM Sciences Po Bordeaux : s’intitulait « Elections et ajustements autoritaires en Ethiopie et dans la corne de l’Afrique ».
J’ai parlé du processus de démocratisation continental et des élections de 2016 (en bas de la page du blog) à partir de quelques graphiques de mon étude, surtout le bilan de la démocratisation du continent après classement des régimes, et du bilan sur 25 ans de la qualité des processus électoraux, en particulier dans les dictatures.
Le débat a permis d’affiner quelques analyses, par exemple sur les stratégies des opposants ou sur les influences internationales. Nous avons beaucoup parlé du Congo-Brazzaville. Il a été comme souvent trop court. Le journaliste Seidik Abba a remarqué que sur le sujet, il faudrait organiser un colloque. Sur le domaine de la démocratie et des élections, il serait en effet possible de continuer à étudier les cas, à dresser des bilans plus généraux, à proposer des solutions. A suivre… ?
Et, comme je ne peux pas aller à une conférence sans faire de photos, il a fallu que je quitte mon siège d'intervenant pour les faire!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire